Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les vagabondages méditerranéens du voilier Anak

 

Ballade hivernale dans le Golfe Saronique

  Erminioni – Spetsai – Paros (retour)
(4) 

 

 Nous avons quitté Hydra pour une petite anse dans le Sud de l'île.

L’endroit est évidemment désertique en plein hiver. Un régal !

Après avoir mangé, on décide de partir sur Erminioni.

 

L'escale sera brève, car nous aimerions être à Spetsai avant la tombée de la nuit, et les journées sont courtes en hiver ! Puis la météo n’est pas terrible. Les coups de vent en hiver, vaut mieux se méfier.

Wulf qui parle parfaitement le grec voit des pêcheurs qui viennent de rentrer et sont en train de nettoyer leurs filets dans leur barque et va leur demander comment est la mer.

Les deux pêcheurs relèvent à peine la tête, grognent une sorte de mmm avec une grimace qui semble dire : pas terrible ! Puis ils doivent nous prendre pour des plaisanciers assez fous pour se balader en hiver.

L’un deux relève la Il Il lève la tête et demande à Wulf où se trouve notre bateau. Pas difficile, il n’y a qu’un seul voilier dans le port : Anak !

Wulf le montre du doigt, et du coup le pêcheur sort de sa torpeur : « Ce bateau là ! Oh, mais vous pouvez y aller sans crainte ! » Hé oui,  Anak fait costaud et vrai baroudeur des mers, et les pêcheurs savent apprécier !

 

Et nous voilà repartis pour Spetsai !

L’arrivée est toujours aussi magnifique, mais nous découvrons un port plein de bateaux de pêche ! Mais alors plein, plein, sur deux si pas trois rangs parfois !

Aucune place, si ce n’est un endroit en deuxième rang.

Des amarres pendent le long d’un bateau, cette place doit être sans doute prise par un pêcheur.

Bon, on verra bien ! On se positionne et on fait passer les amarres qui pendent maintenant par-dessus la poupe et étrave d’Anak.

Effectivement, un peu plus tard arrive une grosse barque de pêche.

Aïe, on va se faire engueuler !

Mais non, tout s’arrange avec des sourires, ils prennent leurs amarres qui pendent le long d’Anak et nous disent de ne surtout pas bouger !

Ils devraient d’ailleurs repartir tôt le lendemain-matin.

 

On décide d’aller faire une balade dans Spetsai, une île où ne roulent pas de voitures, seulement des scooters.
Mais l’île a du charme et on trouve des caiques en construction tout autour du port.

 

L'île de Spetsai est en effet très connue pour ses chantiers navals, omniprésents dans tout le port !
Les techniques restent ancestrales, le travail du bois fascinant, et on reste des heures à admirer `'atelier du charpentier de marine.
Rien que l'odeur !

 
La petite ville de Spetsai a aussi beaucoup de charme.
Nous quitterons Spetsai le lendemainatin. Ce matin ce fut un rien plus compliqué que prévu, nos pêcheurs ne s’étaient pas réveillés.

On a donc dégagé Anak et amarré la grosse barque de pêche à notre place ; Finalement, la manœuvre, bien préparée, a réussi sans problèmes et en route pour la route du retour !

Hydra, puis Poros, et de là vers Palaia Epidaures !

  

Prochain article:
5. Palaia Epidaures – Angistri - Egine

 

Published by Vagabondages en Mediterranée du voilier Anak - Vagabondages

Les vagabondages méditerranéens du voilier Anak

Voyages en voilier en Méditerranée. Algérie à la voile.

Que sont devenus Les ex-moussaillons 'Anak ?

Pages

Hébergé par Overblog