Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les vagabondages méditerranéens du voilier Anak

<< < 1 2 3 4 5 6 7

2011 JUIN - 28/b : Anak remonte Eubée

 

Je l’avais bien dit, personne à Politika. Ce que je n’avais prévu, c’est de n’y arriver qu’à 5 heures du matin !

J’étais passé mardi à la Port-police pour payer le passage du pont.

15 Pont de Kalkhis

Comme d’habitude :

- ‘Allumez votre VHF à 22:00h et restez à l’écoute. Dès que le pont s’ouvre, on vous appelle et vous vous préparez. Attention, il y a un cargo qui doit aussi passer, il vient du nord !’

Lors de mon premier passage à Chalkis en 2009, j’étais passé à 23:00h. Lors du deuxième, c’était 01:30h du matin. Le troisième : minuit. Là j’ai battu un record, ils ont appelé à la radio VHF à 3h du matin !!! Quelle longue attente. Heureusement, il y a la lecture..

Bon, tout c’est bien passé, le courant n’était pas trop fort, j’avais eu pire l’avant-dernière fois, et cela reste impressionnant.

15c Pont de Kalkhis sous la route

Surtout après dans la nuit, un rien aveuglé par les lumières des rives et leurs tavernas, et qu’un gros cargo se faufile au milieu de tout cela en faisant hurler sa sirène : ‘dégagez !!’ Comme il est le plus gros….

A la sortie du pont, comme toujours, c’est le ballet des voiliers qui foncent vers les quais pour essayer de trouver une place.

Anak lui est parti dans la nuit, 340°N, vers Politika. Je commence à connaître et je reconnais les lumières du tout petit port de pêche. Personne, youppie, ça j’aime !

Chalkis Politika Limni juin 2011 copie

cliquez sur la photo pour l'agrandir

Je viens me glisser contre le quai extérieur. La mer est calme, je vais bien dormir..

01-Arrivee-de-nuit-Politika

Heu.., j’oublie qu’il est 5h, et déjà le jour pointe à l’horizon.

Bref, p’tit dèj à 8h ! J’ai du mal avec les grasses matinées, et encore, je commence à y prendre goût J

Du coup, à 9h, pas spécialement frais, je redémarre, direction Limni.

J’arriverai à 14h, le vent dans le nez sauf durant la dernière heure où un vent de travers venant de la côte pousse Anak à 6 nds. Chouette, économies de gasoil !

Mais ces vents qui dévalent la côte montagneuse sont capricieux. Par moments, des rafales couchent presque Anak ! Et pour couronner le tout, un orage éclate, je me fais saucer le temps de rentrer les choses principales.

Enfin Limni. Tout petit port, comme un long couloir étroit, et impossible de virer dans le port : manque de place !

Limni juin 2011 copie

Je m’amarre donc d’abord à l’extérieur, le temps d’aller voir s’il y a de la place dans le port.

100 4363

Il y a un voilier français bien sympa avec un nom antillais, et le bazar habituel sur le pont qui montre que c’est un bateau de voyage sur lequel on habite et qu’on fait de la voile cool. J’adore.

Je redéfais mes amarres, saute sur Anak et entame ma manœuvre d’entrée du port. Il faut faire au plus court, serrer le quai, car il y a très vite peu  de profondeur vers la rive. L’écho-sondeur m’indique 1m sous la quille.

Je passe à frôler le voilier français. Apparaît une tête antillaise : - ‘Vous voulez de l’aide ?’

- ‘Oui, si cela ne vous dérange pas’

La jeune femme saute sur le quai et vient réceptionner mes amarres. Wouaw, que c’est bien quand on n’est pas seul. Moins de gym et sauts entre quai et Anak. Son compagnon arrive aussi et Anak est amarré en un tour de main. Ce n’est pas plus mal, il y a des sacrées rafales qui descendent de la montagne et poussent Anak.

Anak à Limni   

- ‘Merci ! merci ! J’espère que vous ne faisiez pas la sieste !’

- ‘Non, on allait manger.’

Tiens donc, du coup mon estomac se met à réclamer et je réalise que je crève de faim. Vite, tomates, thon, huile d’olives, vinaigre balsamique et quignon de pain de Chalkis. Du vrai régime crétois !

Cet après-midi, je vais examiner la météo, voir d’où vient le vent, etc. Prochaine étape : Oreio au nord d’Eubée. Un petit port que j’aime beaucoup.

Et après Oreio, c’est…. Skopelos que…. j’adore !! 

Voir les commentaires

Published by Vagabondages en Mediterranée du voilier Anak - Vagabondages

2011 JUIN - 28/c : Anak à Oreio
 
Hier-soir, apéro chez des….. Bourguignons !
Le monde est incroyablement petit. En arrivant hier dans le petit port étroit de Limni, les propriétaires d’un voilier au look bien sympa m’avaient aidé à m’amarrer.
Revenant d’une balade au village, on se redit bonjour et ils me disent qu’ils partent découvrir les Sporades. Les Sporades : un groupe d’îles que j’adore et que je connais bien.
Du coup : - ‘venez boire l’apéro ce soir, vous pourrez nous dire quels coins sont sympas.’
Je ne suis pas fan des apéros de rencontre, si ce n’est chez l’ami Thierry de Troll – comment y résister : rires et bonne humeur y coulent à flot comme l’Ouzo – mais n’ayant plus bcp parlé français depuis mon départ d’Halkoutsi, pourquoi pas, ils sont sympas et leur bateau est chouette.
Le soir, on se met à discuter autour d’un.. Ouzo, et en blablatant…. - <….mais j’étais prof de dessin technique au Lycée technique de Beaune, en face du Clos Maire !...>
Ca alors. Lisa et Nora ont été au lycée du Clos Maire ! Mieux.. -<…quoi, tu habites dans les Htes Côtes ? Mais tu connais Tintin ?.. Et tu connais un tel? Prof de dessin, ou encore sport. Tu habitais où ? Mais je connais bien ce prof devenu le maire de Chevannes !>
Les hasards sont des choses étonnantes, peu de bourguignons naviguent, encore moins possèdent un voilier, et quel voilier, pas un clone de grande série, mais un bateau de voyage solide et original.
Et il faut qu’on se retrouve, que l’on se parle, dans un petit port en plein Eubée en Grèce !
A force de bavarder, il était 23.00h quand je suis rentré à bord. Vite une omelette et au lit !
Jeudi-matin, je vais au village chercher du pain, quelques tomates et oranges, et c’est reparti pour Oreio !
Limni Oreio 2011 copie
Anak Eubee nord
Oreio, j’y suis déjà passé plusieurs fois, c’est le dernier petit port au nord d’Eubée, et dernière escale avant les Sporades. J’adore cet endroit, tourisme local, tavernas pas chère, et un supermarché pour les achats de base.
Evidemment, étant parti bien plus tard que d’habitude d’Halkoutsi, j’ai déjà les vents d’été dominants du Nord, et c’est bien ce que j’aurai dans le pif jusqu’Oreio. Il est même pervers, en haut d’Eubée, quand je vire à droite vers Oreio, j’espérais l’avoir de travers. Youppie !
Ben non, lui vire aussi et vient maintenant de l’Est.
Tirer des bords ? Trop paresseux, ou pas assez voileux, puis aimant un bateau confortable,  et surtout, pas envie d’arriver à minuit à Oreio. J’y arriverai donc un peu après 19.00H
La navigation reste superbe, les côtes d’Eubée sont magnifiques.
Cote Eubee nord 2011
Anak arrivée Oreio
Arrivée à Oreio (cliquez sur les images pour les agrandir)
En entrant dans le port d’Oreio, il y a au fond à gauche un quai où se mettent les voiliers de passage.
Oreio quai plaisanceAnak Oreio 062011 bis
 
 
 
 
 
 
En face, un grand quai avance dans l’eau, c’est le quai des caïques et chalutiers de pêche.
Anak Oreio quai peche
C’est là que je vais toujours. C’est vivant et plus sympa. Les pêcheurs qui ont toujours un faible en voyant arriver Anak et sa drôle de tronche viennent m’aider, et c’est un peu cela que je cherche et aime.
Dès que je suis amarré, je monte un rien l’annexe à l’avant pour ouvrir mon capot avant, je me protège bien du quai en rassemblant mes pare-battages là où il faut, plus mon gros pneu de voiture hyper-efficace. Les puristes apprécieront.. Qu’est-ce que j’ai déjà entendu sur mes pneus : pas esthétiques, lourd, doit salir votre coque, etc… Ben oui, entre bling bling et efficacité à long terme, il y a un choix à faire, moi c’est fait depuis longtemps. J'ai vu des pare-battages exploser lors de coup de vent dans un port, avec mes pneus : no problem !   
Anak Oreio 062011
Anak à Oreio - juin 2011
Ce vendredi, je reste à Oreio. Vérifier les niveaux moteur/inverseur, consommation gasoil, etc.
Je vais aussi faire quelques courses au supermarché, acheter du pain, et surtout, au bout du quai sous les arbres, aller boire un heniko dans mon boui boui préféré du coin, celui des vieux et des pêcheurs.
Oreio taverna
(cliquez sur les photos pour les agrandir dans une nouvelle fenêtre)
Le café grec y est toujours à 1.00€ ce matin. Cela devient introuvable en Grèce. Mais je vous ferai une liste des bouis bouis où l’on trouve l’heleniko à 1.00€ si vous voulez. Même à Skopelos !
Demain, je file justement sur Skopelos. Peut-être Néo Klima d’abord. Endroit paradisiaque, tranquille. A 20m; la plage etc.
Ensuite, j'irai vers le port animé de Skopelos, préparer la bien plus longue route vers Limnos dans le Nord, puis Lesbos à l’Est, plus de 60 miles de traversée. Mais juillet et août approcheront vite avec de bien joyeuses retrouvailles!
Pour mémo, route depuis Halkoutsi, le 11 juin 2011:
Limni Oreio 2011 copie
 
 
   

Voir les commentaires

Published by Vagabondages en Mediterranée du voilier Anak - Vagabondages

2011 JUIN - 28d : Retrouvailles à Elios Klima !

 

 

Samedi 18 juin. Anak est retourné à l’eau il y a exactement une semaine !

Après une journée à Oreio, ce petit port bien sympa au nord de l’île d’Eubée, je démarre ce matin à 7h pour me diriger vers Skopelos.

01 Elios 062011

Adios Oreio..   

La météo annonce un peu de brise venant de l’ouest, puis un léger Nord.

Evidemment…. :

Cela commence par une pétole totale, la mer est comme un miroir.

02 Elios 062011 Cliquez sur les photos pour les agrandir

Mais arrivé à la pointe extrême au nord d’Eubée, il y a un léger vent du nord qui ride la mer. Chouette.

Pas pour longtemps hélas, je passe au Sud du groupe d’îles de Skiathos et cela me coupe le vent..

Par contre, une fois passé Skiathos, Eole s’éveille : un bon vent de travers qui va me propulser droit vers Skopelos.

Je dois vite décider si je me dirige directement vers le sud de l’île pour la contourner, ce qui m’amènerait de suite au port de Skopelos-ville.

Mais bon, il n’y a pas le feu - cool VR, il y aura plein de monde, et plein de locations, une taxe de port probable, et l’eau et l’électricité y sont hors de prix ! Mon budget est très serré, car je dois arriver à Lesbos, et je voudrais garder des réserves pour l’arrivée de Michèle, Lisa, Gilles et moussaillon Oscar ! Les vraies vacances, là !

Je vais aller vers Elios Klima. Le port est chouette, l’endroit magnifique, j’y ai passé un moment d’été bien sympa avec Thierry et Françoise de Troll. C’était en 2009 !

Le port alors était plein de bateaux grecs, souvent très accueillants. Bref, que de bons souvenirs, d’ailleurs, on a toujours une capacité étonnante à gommer les mauvais, question de survie sans doute.

J’étais repassé à Elios le 21 mai de l’année dernière après le départ de Michèle.

Oreio-Skopelos-Elios.jpg

Génois et grand-voile sont gonflés par le vent, un vrai plaisir de voir la côte se rapprocher rapidement. Anak ne gite pas trop, j’ai horreur de ça !  

Je commence à bien voir Elios..

03 Elios 062011Mais… surprise, vite, mes jumelles. Pas de mâts visibles derrière la jetée.

J’abats les voiles, prépare mes amarres, pare-battages, il faut vraiment prévoir le moindre détail quand on navigue seul à bord. Surtout s’il n’y a personne sur le quai.

Je contourne la jetée….. Elios Klima est vide, pas un seul voilier ! Et pas un chat !

Youppie, je préfère cela que le contraire, je vais même pouvoir m’offrir le luxe de m’amarrer le long du quai sans devoir jeter l’ancre.

En 5 minutes, Anak est bien amarré.

04 Elios 062011 05 Elios 062011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquez sur les photos pour les agrandir dans une fenêtre séparée

Même la plage, à quelques mètres, est vide. 

Devant Anak, une borne avec eau et électricité. Le robinet ? ….ça coule ! Le jus ? Je vais prendre un adaptateur dans ma collection, mon testeur.. je branche : il y a du jus ! Rien n’a changé ici !

C’est que je vais rester au moins 48h ici, si pas plus : recharge des 5 batteries, recharges appareil photos, téléphone, rasoir, etc. Et surtout : grosses lessives à l’eau chaude, et sortir ma machine à coudre pour arranger la housse de l’annexe et autres petites réparations, ourlets, etc.

Et avant de filer à Skopelos, plein maximal d’eau, laver Anak, passer l’aspirateur, etc.

A Skopelos cela est hors prix, et après Skopelos, plus d’électricité au quai avant Lesbos, et pas toujours facile de remplir les réservoirs d’eau. Vrai qu’ils sont conséquents sur Anak, même avec une ou deux douches par jour, je dois pouvoir tenir jusque Lesbos !

Arrive quand-même un voilier ! Des cris : Hello José ! How are you ? Mais, c’est Yanis ! Yanis et sa femme sont un couple grec d’une soixantaine d’années qui, en été, promènent durant la journée des touristes depuis Skiathos sur leur voilier. A chaque balade, il s’arrête début d’après-midi à Elios, débarque ses clients qui vont manger dans une taverna du port.

Un type hyper-sympa, et depuis que je viens à Elios, chaque fois que je le voyais arriver, je courais l’aider à s’amarrer. Ce fut le début d’une amitié chouette, et je recevais régulièrement des bouteilles d’ouzo ou tzipouro pour l’aide que je lui procurais. Ainsi sont les grecs.

- <Tu navigues toujours en Grèce ? Et toujours seul ?>

Heu, ben j’avoue que j’aurais préféré être moins seul cette fois-ci ! Je lui raconte mon trajet d’été. Lui se plaint de l’absence de touristes, du gasoil à 1.60€/L sur les îles, etc. Evidemment… tout cela autour d’un Tzipouro !

Ses clients reviennent, et je me retrouve à nouveau tout seul à Elios. Ce soir, j’irai dire bonjour au petit supermarket, le boulanger, etc..

06 Elios 062011

Et demain, le marinero solo va donc se transformer en petite fée du logis à bord d’Anak.

Je vous retrouve à Skopelos très bientôt !

Skopelos 2011  

Voir les commentaires

Published by Vagabondages en Mediterranée du voilier Anak - Vagabondages

2011 Juillet - 29 : La traversée de la mer Egée nord vers Lesbos

 

Je suis resté coincé une semaine à Elios Klima à cause d’un coup de vent NO.

Rien de dramatique, l’endroit est beau et sympathique, la plage à 20m d’Anak.

Et il y a toujours des choses à faire à bord d’Anak, ..lessive :

lessive elios modif taud tatami

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ou ..couture...        (cliquez sur les photos pour les agrandir dans une fenêtre séparée)

D’autres bateaux sont venus se mettre à l’abri, dont le voilier d’Andrea et Philippe qui étaient cet hiver à Chalkis. J’avais fait leur connaissance en allant dire bonjour à Françoise et Thierry sur Troll qui se trouvaient eux aussi à Chalkis.

Elios Klima est un peu le fief de Philippe car Andrea  habite Palaia Klima à deux kilomètres. Ils ont une voiture, j’ai pu aller faire des courses avec eux à Skopelos où il y a des petits supermarchés aux prix abordables.

A midi on a mangé dans un petit resto où ils ont leurs habitudes. Un rapport qualité-prix très chouette, il faut vivre vraiment sur place pour les découvrir.

On est le 27 juin et je suis arrivé à Elios le 18 ! Le coup de vent étant enfin terminé, je pars pour Skopelos où je comptais rester une nuit, avant de filer au nord des Sporades vers Pelagonisi pour passer une dernière nuit au mouillage dans la baie de Panagia avant le grand saut vers l’Est de l’Egée et Lesbos. je ne dois pas trop traîner, j'ai r.v. avec Michèle.

Avant de partir, mon ami et skipper grec m'amène une bouteille de tzipouro.

-'Strong!' Hé oui, c'est du fabriqué maison. tellement fort que j'ai l'impression que cela fait des trous dans mon estomac, et je m'écarte des fumeurs de peur que cela n'explose ! J'avais déjà reçu plus d'un litre l'année dernière de notre bonhomme.

Un autre grec connu l'an dernier vient d'arriver de Lamia sur son petit bateau. Il me donne des tomates ramenées de son jardin à Lamia, et qques petits poissons pêchés en arrivant. Trop sympas, tous ces gens !

P1050358P1050359

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tzipouro costo

Ma route jusque Lesbos

Traversee-via-Efstratios-copie-copie.jpg

 En quittant l'île d'Efstratios au centre de la mer Egée, j'aurai 2 choix: Sigri, ou Molivos.

Départ donc pour Skopelos - ville.

vers port skopelos 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arrivé à Skopelos, le port se remplissait de voiliers, surtout des locations, car on annonçait à nouveau un coup de vent du NO !! Pfff, quel printemps !

Quai Skopelos

Je m’étais mis le long du quai au début du long môle qui abrite le port.

Skopelos n’est plus cet endroit qui me séduisait tant avant. L’île est de plus en plus touristique et surtout de plus en plus chère. Puis, mon boui boui préféré sur les quais est fermé. Entouré de tavernas aux fauteuils aussi confortables que les prix des consommations, ce ‘café municipal’ était un havre de simplicité agréable. Le vieux du village s’y retrouvaient tous les jours, parfois rejoints par leurs épouses ayant terminé leurs achats au village. Le café grec coûtait 1€, le serveur un type hyper-sympa. Tous les matins, ma journée commençait par mon passage au boui-boui. A peine assis, le serveur m’amenait mon héléniko metrio sans que je le demande, et ce avec un grand 'kaliméra' !

Bref, je ne trouvais plus trop mes repères.

Par contre, le responsable du port est venu me dire bonjour d’une façon bien chaleureuse, reconnaissant Anak au premier coup-d’œil. Vrai aussi que je suis déjà venu 5 ou 6 fois à Skopelos !

Le coup de vent annoncé est bien là.

Je suis tranquille, amarré le long du quai. Derrière moi, 3 voiliers font comme moi. Mais arrive un garde-côte : -' Vous devez tous quitter ce quai, et aller vous mettre cul au quai entre les autres voiliers là-bas. Il y a 3 gros yachts privés qui vont arriver sur ce quai !'

Cela souffle déjà fort dans le port. Mes voisins, à plusieurs sur chaque bateau, font grise mine mais commencent à défaire leurs amarres.

Arrive le chef de port : - ' Anak ! Laisses tes amarres..'

Et il commence à discuter avec le garde-côtes, qui se tourne vers moi : - 'C’est bon, Anak, toi, restes où tu es !'

Ca alors ! Le chef du port m’a à la bonne. Il doit se souvenir que j’ai évité de justesse de la casse avec le bateau de son frère lors d’un coup de vent l’année dernière. Une amarre avait lâché, et le petit bateau de pêche commençait a taper contre le quai. J’avais sauté à bord et remplacé l’amarre.

Il sait aussi combien il est difficile de jeter l'ancre et reculer sur 50 m vers le quai, tout seul à bord avec ce gros vent de travers. Surtout qu'Anak a une quille longue et est donc peu manoeuvrable en marche arrière. J'avoue stresser à chaque fois !

Mais bon, pas trop fier, le marinero d’Anak. Les deux premiers yachts de milliardaires arrivent, tous les bateaux dans le port sont culs aux quais, seul Anak est amarré confortablement le long du quai. La honte !!

Anak Skopelos

     (cliquez sur les photos pour les agrandir dans une fenêtre séparée)

Les yachts arrivent, immenses et luxueux. Ce sont en général des gens des pays de l’Europe de l’Est, ou parfois des Russes, mais on les voit moins qu’avant. Vous imaginez le tarif de location ou fonctionnement de ces barques de luxe, sinon demandez à Sarko combien il louait à Bolloré son méga-yacht. OK, il a eu un prix d’ami en échange… heu, pas le sujet de ce blog.

Yachts Skopelos

Le soir, toutes les calèches de Skopelos sont réquisitionnées pour transporter les riches vers les restos du port, cad à 100 ou 200m…

Quel contraste surréaliste ! Aujourd’hui c’est grève générale en Grèce. Ce matin il y avait une manif et un meeting sur le port, ce soir on balade en calèche les nouveaux milliardaires..

rencontre

Nous sommes le 29 juin. La météo est bonne, le coup de vent est passé.

Je vérifie les prévisions sur plusieurs sites et les U-gribs, car je vais me diriger vers Pelagonisi pour aller passer la nuit dans la baie de Panagia. Là-haut pas d’internet à bord, ni téléphone. L’île est inhabitée. Mais c’est un point de départ idéal pour traverser la mer Egée vers l’Est.

L’année dernière, j’étais parti de Panagia vers Limnos dans le NE. Cette année je voudrais découvrir la petite île d’Efstratios. 300 habitants sur un caillou venteux en plein milieu de la Mer Egée du Nord au Sud de Limnos.

Le trajet est déconseillé, car le petit port offre un bien piètre abri en cas de coup de vent.

Mais…., j’aime ces endroits où personne ne va, et la météo est bonne. Puis c’est la trajectoire la plus courte pour rejoindre l’île de Lesbos.

Je quitte donc Skopelos le 29 juin pour longer toute l’île d’Alonisos que je connais déjà. Au loin se profile Pelagonisi que je devrai contourner pour rentrer dans la baie de Panagia située au nord de l’île.

bye skopelos

Bye, Skopelos..

Pelagonisi est en vue.

ile pelagonisibtot panagia

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il faut vraiment deviner où est l’entrée de cette baie, surtout que l’entrée est très étroite !

En cas de coup de Meltem (vent d’été du NE) quand on est dans la baie, plus possible d’en sortir, tellement les vagues sont dangereuses dans ce goulot.

entree Panagia

L'entrée de Panagia (cliquez sur les photos pour les agrandir)

Panagia n’a pas changée. Le calme complet ; quelques barques de pêcheurs qui comme moi viennent passer la nuit dans cet endroit du bout du monde. C’est magique, l’eau est calme comme un miroir.

panagia 1panagia 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’en profite pour encore aller nager en fin de journée et puis au lit, je compte partir vers 5h demain-matin, la route est longue vers Efstratios.

Le 30 juin à 5.45h du matin, je lève l’ancre après un bon petit déjeuner et un kawa, ma drogue préférée.

sortie panagia 0

La sortie de la baie se fait sans problème.

sortie panagia 1sortie panagia 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je dois slalomer un peu entre quelques îlots, - plutôt des gros cailloux plantés dans l’eau, avant de pouvoir brancher le pilote automatique et filer droit vers Efstratios à 45 miles.

sortie panagia 3bye panagia

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La mer est calme, donc hélas: moteur. Plus tard, génois appuyé par le moteur, car le vent reste très faible. Au moins je ne l’ai pas dans le pif ! Evidemment, avec un spi ou autres voiles bien plus performantes, je pourrais me passer du moteur et avancer quand-même, mais Anak est un gros bateau de voyage et non une bête de course ou a performances pour voileux masochistes.

Puis bon, chacun son truc !

Bonne surprise, le vent se lève vers midi, et je puis couper mon moteur ! A 1,60€/L, je vous jure que cela fait plaisir.

vers efstratios

Vers 15h j’aperçois déjà au loin les contours d’Efstratios.

efstratios en vue

     (cliquez sur les photos pour les agrandir dans une fenêtre séparée)

Vers 16h et quelques, je m’amarre dans le petit port d’Efstratios.

Trop sympa ce petit village. On dirait la Grèce d’il y a 40 ans ! Un tout petit bassin pour les barques de pêche, apparemment la seule occupation sur l’île, et un très long quai pour les ferries.

efstratios portefstatios village 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

boui biui efstratiosefstratios village 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Anak se retrouve donc tout seul le long de ce grand quai. J’aime !

afstratios Anak

Un petit tour en ville, achat de pain et oranges, et je rentre à bord.

Demain, re-départ à l’aube pour la plus longue étape : Lesbos !

J’ai le choix entre deux trajets : soit Sigri plus au sud-ouest de l’île, et à 45 miles d’Efstratios. Soit Molivos, au nord de l’île, mais à plus de 55 miles.

Météo svp ! Internet se capte très mal. Pas de G3 dans ce coin perdu. Juste le GPRS. Ca rame, mais j’arrive à voir que pour demain, on annonce un bon petit vent du SE.

Mon choix est fait : Sigri, c’est presque cap SE, et donc vent dans le pif. Molivos, c’est plutôt du vent de travers. Puis Molivos est ma destination finale !

Je quitte donc Efstratios à l’aube avec un lever de soleil splendide.

lever soleil efstratios

J’ai à peine contourné le nord de l’île que le vent se lève. Le cap nord de l'île est impressionnant! Il y a des grottes partout le long de cet immense caillou.

efstratioscap nord efstratios

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai le vent à 65°, donc je puis le remonter avec mon gros Anak sans le moindre problème.

Par contre, je n’avais pas prévu l’état de la mer ! Démente cette mer ! Heureusement qu’Anak s’appuie sur le vent, mais quelles embardées. Vive la Méditerranée !

mauvaise mer

Cela ne se calmera que quand j’arriverai à quelques miles de l'abri de Lesbos qui empêche la houle SE de se former. A peine plus loin : pétole totale, plus un brin de vent.

arrivee molivos

J’arriverai à Molivos au moteur.

Arrivée sympa. A peine le cul au quai, l’ancre bien plantée, arrive un ami grec de l’an dernier. Il m’avait vu arriver de loin, vrai qu’Anak ne ressemble en rien aux bateaux de série habituels.

Un peu après, c’est le garde-côte qui me souhaite la bienvenue, lui aussi a reconnu Anak.

Molivos avec son port toujours aussi mignon reste un endroit de rêve.

Anak Molivos

(cliquez sur les photos pour les agrandir dans une fenêtre séparée)

Une bonne nuit de sommeil, car je rassuré d’être enfin arrivé à bon port pour mes rv d’été : Michèle qui arrive dans quelques jours, suivie de Lisa, Gilles et moussaillon Oscar.

J’ai déjà fait ma liste. Tout ce qu’il y a à préparer, nettoyer, ranger, astiquer, lessiver avant ces arrivées !

Je pars boire mon kawa habituel du matin comme dans chaque port. C’est ma façon de découvrir la vie du coin. Sans cela, quel intérêt de venir naviguer au milieu de ces belles îles ? Mon ami grec est déjà là, et je me retrouve au milieu d’un groupe de pêcheurs qui encensent Anak, me manifestent leur joie de me voir revenir, et m’offrent mon kawa. J’adore ces moments privilégiés.

Un peu après, c’est le patron du restaurant d’à côté qui vient me dire bonjour.

Il y a du bon à être reçu ainsi dans un endroit où on est déjà passé un an auparavant. Je compte bien profiter de mon été dans les parages, car c’est probablement la dernière fois que je viendrai à Lesbos

Demain ou après-demain, je risque de voir arriver Françoise et Thierry sur leur beau Troll. Ils sont à l'Est de Lesbos sur l'ilôt d'Aspronisos et m'ont envoyé un message internet comme quoi ils arrivaient. Chouette de retrouver des vieux potes. Allez voir leur site !(http://lepetitmondedetroll.fr/topic/index.html)

 

014-port-peche-Molivos.JPGA bientôt !

Voir les commentaires

Published by Vagabondages en Mediterranée du voilier Anak - Vagabondages

2011 Juillet - 29b : Troll à Molivos !

 

Dimanche 3 juillet : ça y est, message de mes amis du voilier Troll !

‘ - On arrive, dès que tu nous vois passer le cap, on s’appelle sur la VHF 77 !’

Effectivement, voilà mes Trolliens au loin. 5 minutes plus tard, ils rentrent dans le port.

Molivos Troll 9

(cliquez sur les photos pour les agrandir dans une nouvelle fenêtre)

La dernière fois que je les ai vus, c’était à Lyon cet hiver lors d'un WE chez Nora et sa petite famille. On a mangé, Françoise, Michèle, Thiery et moi dans un petit resto bien sympa, repas gai et plein de rires, comme toujours avec nos Trolliens.

C‘est donc un plaisir immense de les revoir ici à Lesbos. J’avais déjà mangé durant l’été 2010 à bord de Troll au mouillage juste en face de Molivos, autre repas bien sympa.

Grande discussion à la VHF : accoster au quai ou aller mouiller ?

Troll a un problème de stabilité en marche arrière, plus un inverseur qui a ses caprices et a joué des sales tours à Thierry en début de saison.

Je persuade Thierry de venir se mettre à quai. L’endroit est magnifique, il y l’eau et l’électricité, bref, à ne pas rater. Thierry se met en général le long du quai vu son problème de marche arrière, et plus souvent encore au mouillage.

Ca y est : on décide qu’il va jeter l’ancre, m’amener un bout avec l’annexe à moteur, et je vais le ‘diriger’ en tirant pendant sa marche arrière.  

Les préparatifs sont longs mais la manœuvre commence enfin. Premier essai raté, l’ancre n’a pas crochée. Entretemps, un voisin vient m’aider à tirer Troll, car le vent s’est levé.

L’ami Thierry hurle, jure et peste : ‘plus jamais !’, etc. Tout le monde se marre, Thierry est un homme de théâtre, et dans l’excès permanent. C’est tout son charme, mais une fois cul au quai, il sera tout content !

Ceci dit, peut-être dans l’excès souvent, mais aussi d’une sensibilité à fleur de peau et possédant un rare sens de l’amitié. Françoise, c’est la gentillesse même. Il le faut, car pour supporter Thierry ! Là, je vais me faire hurler dessus !

Sa chaîne se bloque, se débloque, Thierry est plongé la tête la première dans le puits à chaîne pendant que nous crions depuis le quai à Françoise comment faire : ‘barre à bâbord, marche arrière, stop !', etc. Oh, si j’avais pu prendre des photos de Thierry, le cul en l'air, plongé dans son puits à chaîne. Un scoop !

Le miracle a lieu, Troll est enfin cul au quai.

Molivos Troll 8

Thalio jappe d’impatience de retrouver son élément naturel et passerelle posée, c’est les grandes embrassades sur le quai.

On décide de se retrouver pour aller manger une pita giros au village, nos finances de crise, le prix du gasoil, etc. obligent à ce genre de repas simples et pas chers.

Mais avant tout, apéro à bord chez Troll et puis on y va.

En partant vers les quais du magnifique petit port de pêche, une pause photo devant Anak pour commémorer cet évènement.  

Molivos Troll 7

Françoise & Thierry de Troll devant Anak à Molivos - Lesbos Juillet 2011

Mais voilà, le petit port de Molivos est tellement beau, l’apéro si copieux, les restos si attrayants sur ce bord de quai les pieds presque dans l’eau, qu’on se regarde.. : ‘ - Dis donc, la pita giros, c’est loin ?’

Les hypocrites.. C’est être assis à une table au bord de l’eau qu’on veut ! Puis je connais bien le patron du resto où on voudrait s’assoir.

On va se gêner ! Puis zut les finances, on est si bien là !  

Molivos Troll 6

(cliquez sur les photos pour les agrandir dans une nouvelle fenêtre)

Repas en rires et trente-six histoires, et regrets que Michèle ne soit pas là pour rire avec nous.

Molivos Troll 1 Molivos Troll 4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le patron arrive et en me tapant sur l'épaule : ' - Friends of my friend are my friends' et dépose une nouvelle carafe de vin blanc au milieu de la table ! On n'a pourtant pas beaucoup mangé, pas d'entrées, pas de desserts. Mais en Grèce cela est sans importance.

Vous avouer qu’on ne marchait pas d’un pas très assuré en retournant au bateau… ;-)

Ce matin, grande fraîcheur au réveil, son vin blanc est vraiment bon.

Passe Thierry qui m'appelle:

Je suis en plein inventaire des coffres d'Anak. Je sors ma tête... pan! Thierry me mitraille avec son appareil photo.   Jose Anak Troll

Copyright photo Troll

 ' - Va voir mon site... notre soirée d'hier !..'

Ce que je fais aussitôt, et m'empressant aussi de raconter cette soirée bien agréable.

Bon, la version de Thierry, vous la trouverez sur : http://lepetitmondedetroll.fr/topic/index.html.

Ce soir je mange à bord de Troll. Ils savent quoi faire pour m'appâter.... de la mousse au chocolat pour finir en beauté. Françoise prépare une super pizza maison, et Thierry exploite son don pour la mousse au chocolat.

01-juill2011-Troll-.jpg02-juill2011-Troll-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

04 juill2011 TrollEncore une soirée sympa avec comme horizon au loin les lumières de la petite ville de Molivos. Le repas terminé, Thierry plonge s'assoir devant son PC pour voir ce que la météo annonce, car Troll doit continuer sur Limnos.

05-juill2011-Troll-.jpg

Demain devrait arriver Yorük, un ami français basé en Turquie, plus turc que les turcs et avec qui nous correspondons depuis longtemps.

Vrai que c’est petit, la mer Egée. 

Voir les commentaires

Published by Vagabondages en Mediterranée du voilier Anak - Vagabondages

2011 Juillet – 29C : Routine Molivosienne..
Troll est reparti, puis revenu le lendemain en urgence pour une gastro sévère de Thalio..
Re-départ de Françoise et Thierry, et Thalio avec un air de dire : ‘vous ne pouviez pas me laisser digérer en paix ?’
Et enfin l'arrivée de Michèle à qui il faut à nouveau quelques jours pour trouver ses repères loin du métro boulot dodo et stress citadin.
04 Molivos
(Cliquez sur les photos pour les agrandir dans une fenêtre séparée)   
Le petit café municipal de Molivos aide à cela. Sa situation avec une magnifique terrasse accrochée à la falaise et surplombant la baie, ses petits prix, les délicieux mezzés qui accompagnent l’Ouzo, et sa gentille serveuse qui parle français.
Un soir, on lui demande où on peut acheter un pot avec plant de basilic pour mettre sur Anak. Il n’a pas fallu 3 minutes pour que le patron du bistro nous demande de revenir le lendemain chercher un plant de basilic en pot qu’il nous offrait !
Petite sortie brève avec Anak vers Anaxos à l’ouest de Molivos.
02 Nav
Bon, je n’insiste pas à propos des cafés du matin dans le port, au bord de l’eau, ou Ouzos du midi avec Iorgos, le copain marin et ses copains pêcheurs, Pavros, Christopheros, Georgios, etc.., et le plaisir de voir tout le monde nous dire bonjour quand on traverse le petit port. C'est cela aussi, rester au même endroit quand on y est bien. Je ne serai jamais un bouffeur de miles.
12-Molivos-port-.jpg        11-Molivos-port-.jpg 
Le petit port de Molivos en journée... (cliquez sur l'image pour l'agrandir)
09-Molivos-port-.jpg10-Molivos-port-.jpg
Le petit port de Molivos à 23.00h du soir... (cliquez sur l'image pour l'agrandir) 
Molivos-nuit.jpg
Parfois, on achète un demi-kilo de sardines pêchées le jour même et qui finissent le soir sur le barbecue d’Anak. Un délice pour 2,50€.
Ce sont aussi les balades en scooter 125cc. 15€ la journée chez Best Cars, prenez note !
03 Scoot05 Scoot
Notre taverna préférée (déjà l’année dernière), complètement isolée le long d'une piste en bord de mer, le petit port de Sikaminias, les plages sauvages du nord.109 Sykaminias
30 plages KagiaDemain, on va louer une voiture pour descendre vers le sud de Lesbos via le Mont Olympos (967m) et ses petits villages de montagnes, pour terminer du côté de Plomary et ses plages isolées aux tavernas sur pilotis surplombant l’eau et le sable.
Très peu de voiliers à Molivos cette année. La différence avec l'année dernière est flagrante. Les 'voil-yageurs' comme dit Thierry de Troll sont moins nombreux.

On hésite à faire de longs trajets, les pétoles qui obligent à avoir recours au moteur sont impayables avec un gasoil à 1,60€/L. On n'est pas des vacanciers ou loueurs qui passent 15 jrs sur l'eau en vacances, c'est toute la différence. Et surtout, il n'y a pas de voiliers de location à Lesbos, le bonheur total !     

Sur 5 bateaux au port, deux sont turcs. Ils sont bien plus nombreux cette année, et leurs unités sont luxueuses et font rarement moins de 13 à 15 m de long !

En Turquie, les tarifs des ports augmentent cette année de près de 40%. L’autre jour, un français hivernant en Turquie retournait à sa base pour annuler son contrat à l’année vu l’explosion des prix. Son budget ne peut pas suivre.

Les turcs sont devenus le troisième client de Bénéteau à l’étranger !

En Grèce par contre, c’est un peu cata. Comme disent nos amis grecs en riant jaune : - <Les albanais rentrent chez eux, il n’y a plus de travail. Bientôt c’est nous qui irons chercher du travail chez eux..>

Mes amis grecs à Athènes quittent la Grèce, et leurs enfants sont partis continuer leurs études à l’étranger. (voir : FESTIVAL WORLDMUSIC à Elios, Saison Eté 2009 )

Reste que pour le grec moyen, la taverna reste sa raison de vivre, et il y oublie une grande part de ses souçis. Et cela se confirme tous les soirs dans le port de Molivos !

Début août arrivent Lisa, Gilles et notre moussaillon Oscar.
Je vous le disais, une vraie routine Molivosienne.002 port Molivos
      
014 port peche Molivos

Voir les commentaires

Published by Vagabondages en Mediterranée du voilier Anak - Vagabondages

2011 Juillet - 29d : Thon frais du matin..

Comme d’hab.. (voir Routine Molivosienne) nous allons boire un kawa au port après notre dernière baignade et douche à bord. On y retrouve nos amis grecs, faisons de nouvelles connaissances, bref, tout l’intérêt de ce séjour prolongé à Molivos.

Iorgos nous appelle, il est assis à une table avec le patron pêcheur d’un petit caique de pêche amarré en face d’Anak. Ce dernier nous raconte que lui et son acolyte ont pêché à 3 miles de Molivos un énorme thon rouge. Selon descriptif, il doit faire bien plus d’un mêtre. C'est assez exceptionnel dans le coin. Après déclaration de sa prise aux garde-côtes et affaires maritimes, et cette pêche étant une pêche artisanale, il s'empresse, faute de frigos, de vendre sa prise.

Il nous montre ses mains, le thon rouge l’a mordu quand ils ont réussi à le monter à bord !

< -Vous en voulez ? On vous en vend un kilo !>

Mazette, une tranche de thon rouge d’un kilo ! Notre budget fort restreint cette année va en prendre un sacré coup !

< -Heu, oui, pourquoi pas, mais combien d’Euros le kg ? >

< -Deca Evros !>  Dix Euros !?!?

Ok alors, Michèle et moi on se regarde, cela n’arrivera pas souvent de pouvoir acheter et manger un steak de thon rouge d’un kilo, pêché le matin même, et non issu de la pêche industrielle dévastatrice ! Et cela va nous changer de notre poêlée de courgette prévue pour ce soir !

Je lui file 10 €, et voilà notre pêcheur qui va  nous couper un steak de thon à bord.

C’est surtout oublier que nous sommes en Grèce, et que quand ils nous considèrent comme des amis…

Bref, le kg qui revient est un kilo grec: il y a au moins un kg et demi dans le sac en plastique ! Si pas plus !!
01 Thon

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

Je raconte la suite ?

Retour à bord, j’allume illico le barbecue. Je découpe des tranches grosses comme des entrecôtes dans nos morceaux de thon.

02 Thon

Michèle les fait mariner dans une petite sauce délicieuse  à l’huile d’olive, ail et basilic, et voilà une partie de notre thon sur le grill, le reste est emballé et mis dans le mini-congélateur du frigo.

Une tomate assaisonnée......

03 Thon

05 Thon

..nos entrecôtes de thon rouge…, fabuleux, elles fondent dans la bouche !

Une petite soirée imprévue à la grecque. Que de beaux souvenirs !

Voir les commentaires

Published by Vagabondages en Mediterranée du voilier Anak - Vagabondages

2011 juillet - 29e : Balade autour du mont Olympe
 
Chouette, la petite Toyota Yaris de location pour 35€ la journée.
On compte bien en profiter.
9H du matin, on part vers Agiassos via Kalloni pour visiter les environs du mont Olympe, puis un endroit précis de la côte Sud.
En quittant la route vers Mytilini un peu avant le golfe de Geras, on prend une petite route vers un minuscule village de montagne : Asomatos. C’est une amie grecque de Molivos qui nous a conseillé ce détour. On ne sera pas déçu !
02 Plomary
(cliquez sur les photos pour les agrandir dans une nouvelle fenêtre)
04 Plomary
07 Plomary
06 Plomary
08 Plomary10 Plomary
12 Plomary 11 Plomary
 13 Plomary
Après un bon kawa et Coca dans un de ces beaux vieux bistros, nous reprenons la route vers Agiassos en frôlant le Mont Omympe qui culmine à 968m.
19 Plomary
18 Plomary
(cliquez sur les photos pour les agrandir dans une nouvelle fenêtre)
Agiassos est une grosse bourgade de montagne aux rues recouvertes d’immenses treilles et à nouveaux des cafés remplis de vieillards attablés. Bon, le village est aussi très commerçant et touristique. Touristes grecs, attirés par l’église au centre ainsi que le monastère Agios Limonos du XVI°siècle tout proche. Des dizaines de magasins vendent des bondieuseries concurrençant en laideur celles de Lourdes.
22 Plomary23 Plomary 20 Plomary
 
On quitte donc Agiossos par une interminable piste de montagne, pour plonger ensuite sur Plomary et atteindre le but de cette promenade : Mélinda.
C’est le paradis sur terre.
25 Plomary
Je l’avais découvert l’an dernier en louant un vélo à Plomary.
Michèle n’en revenait pas : < -Mais tu as du perdre des kilos a monter le long de cette route pour redescendre ensuite sur Mélinda !>. Vrai que moi-même, j’ai douté de ma santé mentale ou masochisme en parcourant en voiture les kilomètres de cette route en plein soleil grec !
Petite plage, rochers, que des familles grecques. Une Taberna de rêve, rien n’a changé ici depuis…. ?
27 Plomary
Avant d’aller se baigner, et vu qu’il est 14h et que la piste était vraiment longue..
29 Plomary28 Plomary
..on s’installe… ‘Une’ salade grecque qu’on va se partager.. ‘Un’ plat de calamars, lui aussi a partager, etc… Les plats sont conséquents; ...ils ont du mal comprendre et nous amenent deux salades, deux calamars..
33 Plomary
34 Plomary36 Plomary
Les calamars, pêchés le matin même par un des membres de la famille qui tient la Taberna fondent dans la bouche. J’en ai rarement mangé d’aussi tendres.
On termine par un café, et la logariasmo… : 16€ pour les deux, couverts et boissons comprises. C’était bien ‘Une’ salade, ‘Un’ plat de calamar !!!
On s’installe devant la taberna sur la petite plage de galets ; Il y a même des chaises longues un rien branlantes à dispo, gratuites, sous des parasols rafistolés avec des branches de palmiers.
35 Plomary
(cliquez sur les photos pour les agrandir dans une nouvelle fenêtre)
Je le disais : le paradis !
Baignade, sieste grecque et route du retour via le golfe de Géra pour rentrer à Molivos le soir.
On passe par Plomary où se prépare la fête de l’Ouzo ! L’Ouzo de Plomary est réputé, sa fête aussi. Nous, on est déjà des vieux blasés, la fête de l’Ouzo, on y a participé l’année dernière !
Petite visite au port ; trois voiliers, deux turcs, un grec. Incroyable, l’année dernière, c’était plein. Et les turcs réenvahissent la Grèce !
Au passage, arrêt à Kalloni et son supermarché pour… le prix des couches d’Oscar qui arrive jeudi !!
Arrivés à Molivos, on retrouve Anak toujours bien ancré et cul au quai, c’est une angoisse permanente : abandonner son bateau dans un port et voir un autre bateau décrocher votre ancre. Un nouveau voisin, un couple français très sympa rencontré à Samos l’année dernière. < -Salut José, on a vu Anak et on est venu se mettre à côté ! >
Sinon… ben, des voiliers turcs. Un qui a un très beau au mât et coque laqués en rouge vif. Cela change du manque d’originalité des bateaux de plaisance d’aujourd’hui.
Soirée cool à bord, c'est savourant d’être sur Anak après une belle virée dans les terres sans soucis de port, ancre, bateau, etc.

21 Plomary

Voir les commentaires

Published by Vagabondages en Mediterranée du voilier Anak - Vagabondages

<< < 1 2 3 4 5 6 7
Haut

Les vagabondages méditerranéens du voilier Anak

Voyages en voilier en Méditerranée. Algérie à la voile.

Que sont devenus Les ex-moussaillons 'Anak ?

Pages

Hébergé par Overblog